Gene Wilder: 1933-2016

Publié par Josée à 23 h 24


Jerome Silberman est né le 11 juin 1933 à Milwaukee (Wisconsin) et était le fils d'un couple de juifs
russes ayant émigré aux États-Unis. Il étudie l'art dramatique à l'université de l'Iowa, d'où il sort diplômé, en 1955. Après avoir effectué son service militaire comme infirmier psychiatrique, de 1956 à 1958 , il partit en Angleterre où il fréquenta la Old Vic Theatre School de Bristol; il revient aux États-Unis où il donne des cours d'escrime et conduit des limousines afin de continuer le théâtre et étudie à l’Actor’s Studio. Il fut marié à Mary Mercier (1960 à 1965). En 1961, il joue à Broadway, avec un nouveau nom,  dans des pièces comme «The Complaisant Lover» ou «Roots». En 1964, il est remarqué par Mel Brooks alors qu'il joue aux côtés d'Anne Bancroft dans «Mother Courage and her Children».
Il épousa  Mary Joan Schutz, en 1967  et adopta la  fille de celle-ci, Katharine, le mariage dura 7 ans. Il débute au cinéma, la même année, alors qu'il incarne un otage dans "Bonnie et Clyde". Il obtient ensuite des rôles principaux dans "Les Producteurs ", dans "Charlie et la Chocolaterie "(1971), dans "Frankenstein Junior"(1974), "Transamerica Express" (1976) et "Pas nous, pas nous "(1989).

Passé maître dans la comédie, il voit sa carrière ralentir à la fin des années 1980. Il réalise tout de même deux films en 1984 et 1986 :"La Fille en rouge", et "Nuit de noce chez les fantômes" et joue dans "Funny About Love "(1990).

Au décès de sa 3ème épouse ( l'actrice Gilda Radner de 1984 à 1989), des suites d'un cancer, il prend part activement à la recherche contre cette maladie. Il est lui-même atteint en 1999 de la maladie d'Hodgkin ; un an plus tard, il est parfaitement rétabli. Après un bref passage à la télévision dans la série «Will et Grace» (2002-2003), il publie ses mémoires, Kiss Me Like a Stranger.

Gene Wilder est mort, le 28 août 2016, il souffrait, en secret, de la maladie d'Alzheimer depuis trois ans. Il était marié  à Karen Boyer depuis  1991.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Copyright

Articles de Ciné-immortel